Vigneux Moto Evasion
- La Bulgarie
-

- Du vendredi 08 au jeudi 28 mai 2009 -


- La BULGARIE en moto via la Suisse, l'Italie, la Slovanie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine

et retour par

la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Italie -


- Page 05 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mardi 12 mai 2009 -

Croatie Opatija/Senj/Otocac/Gospic/Knin/Dmis/Muc/Split/Bosnie Neum/Croatie Trsteno -
- Soleil toute la journée (> 26°) -

Cliquez pour agrandirAvant de commencer le récit de la journée, nous devons vous faire partager notre surprenante découverte d'hier soir. En effet, après un bon dîner dans un restaurant local, nous emprunterons pour rentrer à l'hôtel un chemin pavé passant au pied des villas et hôtels et épousant à la perfection les courbes du bord de mer. Nous apprendrons plus tard qu'il s'agit de la "Promenade François-Joseph" et qu'elle relie les villages de Volosko et Lovran sur 12 km en voie piétonne. Insolite non !
Mais revenons à notre journée moto qui s'annonce longue, très longue. Cette fois, pas de col fermé par la neige comme dimanche dernier, mais un choix délibéré de faire halte ce soir à proximité de Dubrovnik que nous voulons visiter demain toute la journée. Ne souhaitant pas emprunter l'autoroute, nous décidons de suivre un itinéraire - moins rapide bien sûr - mais qui nous fera découvrir à la fois l'intérieur du pays et le littoral.
Partis dès 08h00 - une heure plus tôt que d'habitude - nous prenons cependant déjà une demi-heure de retard dés la sortie de l'hôtel ! Temps que nous mettrons à nous retrouver, chacun ayant pris une direction différente masqués que nous étions par le flot de véhicules.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Après avoir quitté à Senj la peu attrayante route du littoral, nous nous enfoncerons dans la campagne croate et roulerons souvent pendant des dizaines de kilomètres sans rencontrer habitations, âmes qui vivent ou stations essence.
En parlant essence justement, nous ne sommes jamais tombés en panne de ce précieux liquide pendant notre long périple, car nous prenions la précaution de faire le plein journellement quelque soit le niveau de notre jauge. Un bon conseil que vous n'êtes pas obligés de suivre bien entendu si vous aimez la marche... ou pousser votre moto !
Sur des routes pas toujours en bon état, nous croiserons chevaux, vaches et groupes de piétons surgis de nulle part et se rendant... on ne sait où ! Lors de notre parcours, nous traverserons de nombreux petits villages abandonnés aux habitations détruites et apercevrons une multitude de tombes - oubliées sans doute ? - disséminées dans les champs d'herbe haute, témoins désormais muets de la violence et des horreurs occasionnées dans cette région par les conflits interethniques du début des années 1990.
Nous quitterons ces anciens lieux de combat - où les agences de voyage informent ses clients se rendant en Croatie de "Circulez sur les routes asphaltées et évitez de marcher dans les fossés, dans les champs ou sur l'accotement des chaussées à moins qu'il ne soit clairement indiqué que ces endroits sont exempts de mines " - pour ensuite traverser le parc national des Lacs de Plitvice - classé depuis 1979 au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O - et rejoindre par Split la route touristique du littoral. En quelques heures, la Croatie vient de nous livrer deux visages bien différents... mais aussi bien réels !

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Drapeau Bosniasque  Drapeau Croate
Alors que nous longeons toujours la côte en direction de Dubrovnik, nous sommes surpris de devoir franchir presque successivement - sans problème - deux postes frontières. Après un coup d'œil sur notre carte routière et la lecture de notre guide vert, nous apprendrons que nous venons de traverser pendant 21 kms l'enclave de la ville de Neum qui donne un accès à la mer à la Bosnie-Herzégovine (51 129 km², 496.026 habitants, capitale Sarajevo, monnaie : le mark convertible). Bien que transformant la Croatie en deux parties non contiguës, cette particularité historique n'a cependant jamais été remise en cause.
C'est à la lueur de nos phares que nous rejoindrons enfin Trsteno et le gite "Villa Ro-Ela" situé en bord de mer Adriatique à une quinzaine de kilomètres avant Dubrovnik. Nous y serons accueillis par Cathia qui nous avouera ne plus nous attendre à cette heure (NDLR: 21h00). Elle nous proposera cependant de nous préparer un petit repas... composé de charcuterie, fromage, pain, frites et œufs, le tout arrosé d'un vin maison ! Rocco, le maître des lieux et père de Cathia, nous rejoindra un peu plus tard pour nous souhaiter la bienvenue et nous faire goûter une liqueur maison également. La chaleur de l'accueil nous fera oublier quelque peu le bruit de la route à proximité, le coassement des grenouilles dans la mare voisine et la fatigue du jour. Nous n'aurons cependant pas besoin de berceuse à l'heure du coucher... vous vous en doutez bien.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 04    Retour sommaire      Suite page 06

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2009