Vigneux Moto Evasion
- La Bulgarie
-

- Du vendredi 08 au jeudi 28 mai 2009 -


- La BULGARIE en moto via la Suisse, l'Italie, la Slovanie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine

et retour par

la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Italie -


- Page 11 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Dimanche 17 mai 2009 -

Bulgarie Plovdiv/Karlovo/Kazanlak/Karnobat/Ajtos/Nessebar -
- Soleil toute la journée (> 28°) -

Cliquez pour agrandirEn espérant que les conditions de circulation seront meilleures qu'hier, nous prenons la route ce matin avec pour objectif de nous trouver en milieu d'après-midi à Nessebar, station balnéaire située au bord de la mer Noire.
Et ça commence mal ! A peine quitté Plovdiv pour prendre la direction de Karvolo et de la vallée des Roses, nous partons - par absence de panneaux indicateurs - dans le sens contraire ! Il nous faudra quelques dizaines de kilomètres pour nous en rendre compte et faire demi-tour. Et tout cela pour ne voir... aucune rose éclose ! Il faut bien reconnaître que ça énerve un peu, d'autant plus que - malgré nos espoirs - nids de poules et conducteurs souvent inconscients vont se succéder tout au long de la journée pour continuer à mettre nos nerfs à l'épreuve.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Nous rencontrerons le summum de la route la plus surprenante et la plus piégeuse entre Kazanlak et Karnobat. Littéralement découpée en rectangles surélevés comme vous le voyez sur les photos, cette portion de voie impraticable et non signalée reste cependant ouverte à la circulation sur quelques kilomètres. Cette "anomalie" ne semblant surprendre que nous, nous circulerons donc à la mode locale en empruntant les bas-côtés. Mais avions-nous le choix ?
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Nous atteindrons Nessebar et la Mer Noire après avoir été dirigés vers la bonne route - en excellent état cette fois - par une patrouille de police nous ayant aperçu en stationnement penchés sur notre carte routière. Mais - comme hier à Plovdiv - nous aurons encore beaucoup de difficultés à trouver l'hôtel Marieta Palace. En effet, les abords de la route du littoral menant à Nesebar étant littéralement envahis d'une bonne centaine d'hôtels aux noms les plus variés, nous aurons l'impression de nous trouver parfois dans un labyrinthe. Un chauffeur de taxi - plus serviable que ses collègues en station - nous permettra d'en sortir en nous redirigeant dans la bonne direction.
Après de nombreux demi-tours et autres facéties motocyclistes, nous parviendrons à destination renseignés comme il se doit par une sympathique vendeuse installée dans un kiosque à journaux situé à proximité d'un grand hôtel. Hôtel dont le réceptionniste venait de nous avouer, quelques minutes plus tôt, ne pas connaître le Marieta Palace implanté en réalité à... quelques centaines de mètres de son établissement !
Mais nous oublierons vite cette hypocrite chasse aux touristes en découvrant le luxe et les prestations offertes par Le Marieta au regard de son prix (Individuel: 28€ - Couple: 42€ - Petit déjeuner et parking fermé compris !). Après un passage au sauna, nous flânerons dans la vieille ville de Nessebar et terminerons cette journée autour d'un bon repas face à la mer Noire. Repas au cours duquel nous commenterons la sage décision que nous venons de prendre. Mais nous vous en parlerons demain. Promis.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 10     Retour sommaire      Suite page 12

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2009