Vigneux Moto Evasion
- La Bulgarie
-

- Du vendredi 08 au jeudi 28 mai 2009 -


- La BULGARIE en moto via la Suisse, l'Italie, la Slovanie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l'Albanie et la Macédoine

et retour par

la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Italie -


- Page 14 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mercredi 20 mai 2009 -

- Bulgarie Ruse/Bjala/Pleven/Lukovit/Sofia -
- Soleil toute la journée (> 28°) -

Cliquez pour agrandirLe Danube. Fleuve sans frontière traversant ou bordant dix pays - Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Moldavie, Ukraine -, il prend sa source à Donaueschingen en Forêt-Noire. S'écoulant sur 2 900 kilomètres en traversant quatre capitales - Vienne, Bratislava, Budapest et Belgrade - il se termine à la frontière de la Roumanie et de l'Ukraine en un immense delta venant épouser la mer Noire et classé patrimoine mondial par l'UNESCO.
Si vous avez lu - ou subi ! - jusqu'au bout ce bref rappel géographique, vous ne savez toujours pas si la couleur de l'eau de ce grand fleuve est réellement bleue ? A vous dire vrai - et même si le compositeur autrichien Johann Strauss nous le laisse croire en lui dédiant la plus belle valse de tous les temps (NDLR: An der schönen blauen Donau/Le Beau Danube bleu) - nous l'avons surtout trouvée grise et peu engageante de la rive droite où nous nous trouvions face à la Roumanie. Encore un mythe qui tombe ! Mais, de la forêt Noire à la mer Noire, son parcours est si long et les hommes souvent si peu respectueux, qu'il doit être difficile pour lui de ne pas emprunter parfois une des sept couleurs de l'arc en ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet).

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Le Danube - et ses nombreux visiteurs du soir : les moustiques - est déjà loin derrière nous lorsque - en direction de Sofia la capitale - nous stoppons sur la route de Pleven devant le distributeur automatique de billets d'une station service. Alors que Tony vient de lui confier carte et code secret... panique à bord. En effet, si le distributeur lui restitue bien sa carte et lui délivre un ticket avec la somme demandée, il refuse obstinément de lui donner l'argent ! Sollicitée, la responsable de la station nous expliquera que le DAB est en panne comme l'indique l'affiche en cyrillique collée dessus. Aïe, aïe, aïe.
A l'initiative de cette responsable, un contact téléphonique est établi entre Catherine et une employée de la banque en charge de ce robot récalcitrant. Après une longue conversation en anglais, il s'avère que la transaction a bien eu lieu et que les vases communiquants informatiques de banque à banque ont - eux - parfaitement et rapidement fonctionnés. Information confirmée par Tony qui vient de contacter son agence bancaire en France.
Particulièrement remonté, il contactera le service assistance de son assurance qui le renverra vers... sa banque. Ne pouvant pour l'heure lutter contre cette situation kafkaïenne, nous quitterons les lieux avec adresse des lieux, photos et identité de la responsable de station qui ne fera aucune difficulté à se porter témoin. Au final, il faudra quelques mois - et beaucoup de patience - à Tony pour établir sa bonne foi et voir son compte enfin recrédité.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
A l'heure du déjeuner, nous stopperons dans un lieu particulièrement original. Si les affichettes collées aux murs des toilettes résument bien une réalité plutôt... masculine, le décor quant à lui est digne du feuilleton télé des années 1970 "Les Pierrafeu". La voiture "préhistorique" en stationnement et l'ameublement en bois ne laissent aucun doute sur l'influence de la famille Pierrafeu sur le propriétaire des lieux. Pour mémoire, cette famille était composée de Fred le père, Wilma la mère, Pépite leur petite fille et de Dino leur fidèle dinosaure domestique. Mais il est temps de tourner la page nostalgie et de reprendre la route de Sofia que nous atteindrons en milieu d'après-midi par des routes en très bon état. Sur place, il nous restera à trouver un hébergement pour la nuit car nous n'avons rien réservé.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Nous atteindrons le centre ville en suivant parfois - comme dans beaucoup de grandes villes - un flot de véhicules relativement important. Une fois n'est pas coutume, nous ferons confiance à Garmin le GPS pour nous aider à trouver un hôtel. Ce qu'il fera vaillamment en piochant dans sa mémoire cette fois bien renseignée. Finalement, notre choix se portera sur l'hôtel Lion situé en centre ville à proximité immédiate du Pont des... Lions. Nous y rencontrerons cependant un vrai problème : l'absence de garage pour nos fidèles montures.
Mais, comme hier à Ruse avec Adrien, un autre ange gardien nous attend à Sofia. Motard cette fois, il se prénomme Anthon et nous aborde alors que nous nous trouvons devant l'hôtel. Catherine - notre linguiste préférée - lui ayant expliqué notre souci, il nous conduira à proximité dans un parking privé surveillé 24hx24h dont il nous assure du sérieux. Et comme Adrien la veille, après nos remerciements, il prendra congé de nous en refusant gentiment le pot de l'amitié !
Nous passerons la soirée en commençant notre visite de Sofia,
capitale de la Bulgarie et plus grande ville du pays avec 1,25 million d'habitants. Mais nous vous en dirons plus demain sur cette grande métropole, car la journée est prévue uniquement touristique.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 13     Retour sommaire      Suite page 15

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2009