Vigneux Moto Evasion

- L'Espagne -

- Du samedi 20 août au jeudi 08 septembre 2011 -


- Page 05 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mercredi 24 août 2011 -

- Drapeau Espagnol Salamanque - Ségovie - Madrid -
Température maxi : 26°

Cliquez pour agrandirCe soir, nous serons à Madrid capitale de l'Espagne. En attendant, nous quittons Salamanque avec une température un peu basse qui nous obligera encore une fois à revêtir un polaire sous le blouson. Quand on pense que des copains du club nous avaient assuré que l'Espagne en moto à cette saison revenait à rouler dans une fournaise ! (NDLR: à bas les oisillons de mauvaise augure).
Après une pause bienfaisante dans la jolie bourgade d'Arévalo où, oh surprise, nous stationnerons sur un emplacement qui nous est réservé et surtout bien signalé, nous arriverons en fin de matinée en vue de Ségovie (Segovia en espagnol) et de son spectaculaire aqueduc.

       Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Perchée à 1000 m d'altitude Ségovie - et particulièrement sa cathédrale - se voit de loin. A l'approche de la vieille ville classée - mais vous vous en doutiez déjà - au patrimoine mondial de l'UNESCO, notre regard est de suite saisi par l'imposant château, puis la cathédrale à la coupole s'élançant vers le ciel, et enfin - sur place et face à nous - par l'aqueduc à double arcade traversant - sur une longueur de 728 m - la ville basse et haute en surplomb de ses habitations. Héritage de l'Empire Romain, construit estime t'on entre la seconde moitié du Ier siècle et le début du IIè siècle, il se trouve encore aujourd'hui en excellent état de conservation et sera utilisé jusqu'au milieu du XXème siècle.
Conçu par de géniaux et audacieux architectes, ses 166 arcs en granit - près de 20 400 blocs - ont été édifiés sans ciment ni mortier(!), la stabilité de l'ouvrage étant assurée grâce à un parfait équilibre des forces. Même si plus de 2000 ans nous séparent, et qu'il y ait peu de chance que vous lisiez cette page, Messieurs les bâtisseurs - du plus humble au plus érudit - nous vous disons respect.
Venue du fond des âges, nous arrive également une légende qui attribue sa construction au diable ! En résumé, elle met en scène une jeune fille lassée de devoir chaque jour se rendre à la fontaine, et le diable - toujours partant pour un mauvais coup - qui lui propose un troc qu'elle accepte: amener l'eau à sa porte en une seule nuit en échange de son âme. Mais le malin n'avait pas prévu qu'un violent orage viendrait retarder son travail et l'empêcherait de terminer sa construction avant le chant du coq. Sauvée, la jeune fille confessa sa faute aux habitants de Ségovie qui s'empressèrent d'asperger ce nouvel ouvrage d'eau bénite afin d'en faire disparaître toute trace de souffre et de pouvoir ainsi l'utiliser en toute sérénité. L'aqueduc de Ségovie venait de trouver son surnom: "Pont du diable" (Puente del diablo en espagnol). Entre nous, sacré architecte que cet ange déchu quand on connait le nombre d'ouvrages qui portent son nom (viaduc d’Èze dans les Alpes-Maritimes, le pont de Bonnecombe dans l'Aveyron, le pont du village de Castirlo en Corse...).

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Nous poursuivrons notre balade touristique dans Ségovie en visitant la cathédrale érigée entre 1525 et 1577. Consacrée à la Vierge Marie, construite en forme de croix latine, elle est l'une des dernières cathédrales d'Espagne construite en style gothique et a remplacé l’ancienne détruite lors de conflits locaux. Elégante malgré ses imposantes dimensions (L: 105 mètres, L: 50 mètres, H. du vaisseau central : 33 m, H. coupole 88 m) elle a été surnommée la "Dame des Cathédrales".
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
La visite de la cathédrale terminée, nos pas nous conduiront vers les remparts où s'offre une vue magnifique et lointaine sur Ségovie, la campagne environnante et le château situé à l'intérieur de l'enceinte. Véritable forteresse édifiée durant la domination arabe, tour à tour palais royal, prison d'État et académie militaire, son apparence actuelle est due essentiellement à sa reconstruction après un incendie en 1862. Il se dit que son aspect de "château enchanteur" a servi d’inspiration aux studios Disney pour certaines scènes du tournage de "La belle au bois dormant". Encore une légende peut-être ?
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Nous quitterons Ségovie en direction de La Sierra de Guadarrama, massif montagneux de plus de 100 kms planté au beau milieu de l'Espagne. Passage obligé pour rejoindre notre étape du soir, nous le franchirons par un col situé à plus de 1100m d'altitude. De nombreux virages et lacets plus loin nous aborderons la périphérie de Madrid encombrée - comme la plupart des grandes villes - par une circulation particulièrement dense. Après de nombreux tours et détours, nos GPS nous en extrairons pour nous emmener dans une luxueuse zone d'habitation et nous faire stopper... devant une adresse fantôme !
Après une période de doute sur la fiabilité de l'information donnée par ce très prisé "Système de Géolocalisation par Satellite", nous nous en remettrons finalement à une autochtone de passage qui nous indiquera que notre hôtel "Eurostars Zarzuela Park" se trouve en fait dans une rue parallèle à environ 150m de là. Mais bon, après 1750 kms parcourus, nous pardonnerons bien volontiers cette petite erreur de localisation à cet outil devenu depuis quelques années compagnon de route. Sans répudier - bien entendu - nos vieilles amies les cartes routières, toujours du voyage et ressorties du top case ou de la sacoche de réservoir en cas de "Garminade" ou de "TomTominade"! Et là, c'est l'expérience qui parle, vous pouvez nous croire (NDLR: voir quelques sorties marquantes du club à ce sujet). Mais assez parlé, car maintenant que nous sommes arrivés et installés, direction la piscine et la détente. Allez, à demain pour la visite de Madrid.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 04     Retour sommaire      Suite page 06

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2011