Vigneux Moto Evasion
- L'Irlande -

- Du dimanche 29 avril au dimanche 13 mai 2007 -


- Page 09 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

Mardi 08 mai 2007
Skerries/Dublin/Adare - 14° /09/14° - Soleil - Averses - Vent

Cliquez pour agrandir Bonne nuit pour tous les deux. Disposant d'une très grande chambre chauffée nous avons pu faire sécher sans difficulté tous nos vêtements trempés la veille. Le soleil qui est présent ce matin met en valeur le très beau jardin situé sur l'arrière du B & B.
Il est toujours présent lorsque nous prenons la route de Dublin mais - ayant retenu la leçon d'hier - nous nous sommes cependant équipés pluie. Sur place, nous stationnons BM pour 3 euros dans un petit parking en périphérie de la ville. En prime, le gardien - vieil irlandais sympathique - veille également sur nos casques et notre sacoche de réservoir qu'il a rangés dans son vestiaire. Il nous met en garde contre les pickpockets sévissant en ville.
Nous choisirons d'avoir un aperçu de Dublin - 1 123 000 habitants, capitale et plus grand port de la République d'Irlande - en bus City Tour (28 euros pour deux personnes). Pendant près de deux heures, le chauffeur - qui sert également de guide mais uniquement en langue anglaise - nous conduira devant les principales attractions touristiques de la ville au travers une circulation très dense.
Nous remarquerons particulièrement "The Spire" aiguille en acier inoxydable haute de 120m, la statue de Molly Malone - une poissonnière célèbre qui chantait "des coques et des moules toutes fraîches et pas chères" -, l'importance de la brasserie Guinness qui occupe 24ha en pleine ville - impressionnant - et aussi les ponts enjambant la Liffey dont le "Ha'Penny Bridge" qui doit son nom au demi-penny dont il fallait s'acquitter - avant 1919 - pour prétendre aller d'une rive à l'autre.
Notre visite terminée, nous aurons quelques difficultés à sortir de Dublin et à rejoindre la route de Killarney. Nous déchausserons nos bottes à Adare dans un B & B de couleur rose. Eh oui!
Catherine commence à ressentir la fatigue de notre voyage. Il faut dire aussi que les conditions météorologiques - peu favorables depuis quelques jours - nous obligent à puiser dans nos réserves. Pour garder cependant le moral, nous déciderons d'aller dîner au restaurant.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 08    Retour sommaire    Suite page 10

Retour AccueilContact

© Nibul 2007