Vigneux Moto Evasion
- L'Ouest Américain
-

- Du lundi 09 juin au jeudi 26 juin 2014 -


- Page 02 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mardi 10 juin 2014 -

- Los Angeles - Glendale - Wrightwood - San Bernadino - Palm Springs (Etat de Californie) -
250 km - Température maxi: 38°

Cliquez pour agrandir07h30. Après dépose des bagages dans le pick-up et embarquement à bord de minibus avec, sous le bras, casque, gants, vêtements de pluie et polaire, nous prenons la direction de la ville de Glendale et du magasin Harley Davidson où nous devons prendre possession de notre moto de location. Sortis des embarras de circulation et des bouchons auxquels n'échappent pas Los Angeles et sa banlieue, nous ferons, à 09h00, l'ouverture de la concession avec, pour beaucoup, les premiers achats siglés Harley made in USA. En effet, dans le groupe, 10 couples sur onze sont « harleyistes » ou presque... deux couples roulant habituellement sur Honda ou BMW ayant, bizarrement, revêtu l'uniforme de cette tribu. En ce qui nous concerne, faisant depuis toujours partie du grand peuple des motards, nous nous sommes équipés en tenue de saison avec blouson été coqué et gants aérés, jeans et chaussures moto et enfin, casque jet avec grande visière que nous avons acquis pour la circonstance. Du classique quoi.

       Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
A la prise en compte des motos, toutes de l'année 2014 et à peine rodées, quelques participants qui avaient misé sur une Electra Glide font grise mine. En effet, seules deux seront attribuées (NDLR: pas toujours dans l'ordre d'inscription aux dires... des premiers inscrits), la majorité se voyant dotée de Road King, Street Glide ou Heritage Softail Classic. Moto dont nous "hériterons" sans sourcilier, ce modèle faisant partie de notre deuxième choix lors de notre inscription (en fin de liste) à ce grand circuit. Et nous ne le regretterons pas. N'ayant jamais pratiqué Harley, elle nous séduira par son look authentique, ses belles et profondes sacoches en cuir, son confort pilote et passagère, son sissy bar et son grand pare-brise. A l'usage, pour être complète, il ne lui manquera qu'un porte bagage.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Après nous avoir dessiné et commenté l'itinéraire à suivre jusqu'au déjeuner (reproduit fidélement par les passagères sur le petit bloc-notes fourni la veille), Abel donne le top départ en nous rappelant qu'il n'est pas là pour nous ouvrir la route mais pour assurer le rôle de voiture balai, laissant ainsi à chacun le choix de rouler à son rythme (NDLR : en ce qui nous concerne, nous adopterons le mode balade tout au long du circuit).
C'EST PARTI. Si les quelques kilomètres parcourus en ville nous obligent à rouler en groupe, il en est tout autrement dès l'accès à la voie rapide où la circulation peu dense favorise la poignée dans le coin et le regroupement par affinité, de nombreux participants se connaissant déjà. La prise en main de notre Heritage Softail n'étant pas encore acquise, nous nous contenterons de nous mettre dans le flot de la voie rapide où les dépassements s'effectuent naturellement sur les voies de gauche et... de droite.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Sur la viroleuse et agréable route de montagne menant à Wrigtwood, où finalement nous déjeunerons, notre premier arrêt et regroupement se fera au restaurant/bar le "Newcomb's Ranch"... fermé le mardi ! Avant de repartir, et en prévision du climat chaud, ensoleillé et sec que nous allons souvent affronter dans les jours à venir en traversant le désert de Mojave, Abel remettra à chacun un gobelet de grande taille en nous conseillant fortement - l'eau fraiche étant fournie à volonté - de nous désaltérer à chaque pause afin d'éviter une éventuelle déshydratation.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Sous la chaleur, notre arrivée à Palm Springs se fera après avoir longé d'immenses parcs d'éoliennes. Nichée en plein désert aux pieds de la chaîne de montagnes San Jacinto, cette ville et ses environs sont en effet uniquement alimentés en électricité par la force du vent. Impressionnant.
Nous terminerons cette première journée en nous promenant dans Palm Canyon Drive, où nous découvrirons que, pour rafraîchir le promeneur des températures souvent torrides, la majorité des restaurants sont équipés de brumisateurs. Enfin, à l'instar d'Hollywwod, nous foulerons de part et d'autre de cette artère renommée des "trottoirs de la célébrité" où nous y remarquerons quelques noms de vedettes françaises.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 01      Retour sommaire      Suite page 03

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2014