Vigneux Moto Evasion
- L'Ouest Américain
-

- Du lundi 09 juin au jeudi 26 juin 2014 -


- Page 03 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mercredi 11 juin 2014 -

- Palm Springs - Morongo Valley - Twentynine Palms - Amboy - Essex - Laughlin (Etat du Nevada) -
342 km - Température maxi: 42°

Cliquez pour agrandir07h30. Notre départ de Palm Springs en direction du désert de Mojave est donné sous un ciel d'un bleu limpide. Sûr, une belle journée ensoleillée et chaude s'annonce, le thermomètre flirtant déjà avec les 28° ! Une dernière photo d'éoliennes - plus de 3000 recensées dans le secteur - et quelques trente kilomètres plus loin et nous voici roulant dans Joshua Tree National Park (NDLR: les entrées des parcs nationaux, compris dans notre forfait voyage, seront toujours réglées par Abel).
Faisant partie des 58 parcs nationaux existants aux Etats-Unis, il a reçu ce titre en 1994. La partie que nous visiterons - il s'étend sur 3210 km2 - nous fera découvrir d'immenses étendues sablonneuses où se côtoient empilements de rochers aux formes souvent arrondies et forêts d'arbres aux branches tentacules de la famille des Yuccas. Poussant uniquement dans les états de Californie, d'Arizona, d'Utah et du Nevada, ces arbres du désert sont appelés communément Joshua Tree ou arbre de Josué, en référence à un groupe de Mormons qui, traversant le désert de Mojave au milieu du XIXe siècle, nommèrent ainsi l'arbre dont les branches semblaient les guider, tel Josué, vers la Californie, leur Terre promise !

       Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
En empruntant une partie de la Scenic Drive (route goudronnée traversant une partie du parc), nous atteindrons Keys View, point de vue où nous pourrons apercevoir le Salton Sea (250 m en dessous du niveau de la mer !) et deviner la faille de San Andreas, située à la jonction des plaques tectoniques nord-américaine et pacifique. Cette grande faille qui se déploie sur une distance de plus de 1 000 km passe notamment par San Francisco (voir séisme de 1906) et Los Angeles provoquant des séismes importants et dévastateurs en Californie. D'après les sismologues, la faille de San Andreas sera à l'origine dans les prochaines décennies du séisme du siècle: le Big One. Pas très rassurant tout cela. Pourvu qu'ils se trompent !
Nota: Le dimanche 24 août 2014, à 3h du matin, un séisme de magnitude 6 – le plus fort depuis 1989 – a secoué toute la région de San Francisco. Si les dégats sont très importants aucune victime n’est à déplorer.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Abel ayant prévu de nous faire goûter à une grande partie de la cuisine américaine (dont nous reparlerons), notre pause déjeuner se fera au Mc Donald's de Twentynine Palms. Ayant reconnu des saveurs au goût international, il faut bien reconnaître que nos papilles ne sauteront pas de joie. En quittant la ville, une belle fresque à la gloire des militaires nous apprendra qu'un important Centre de Formation du Corps des Marines se trouve implanté à proximité.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Au cours de cet après-midi, fort de son expérience, Abel multipliera les pauses boissons, la température dans cette partie du désert de Mojave dépassant les 40°. Traversant plusieurs Etats dont la Californie, l'Arizona et le Nevada, il doit son nom à un peuple amérindien, les Mohaves, qui vivent toujours en Californie et en Arizona.
Si la menace de déshydratation est bien réelle lorsque l'on roule dans cette immense étendue aride s'étendant sur plus de 40 000 km², la menace de coups de soleil existe également, chaque parcelle de peau non couverte finissant par faire le bonheur de l'astre solaire et de ses rayons. Certains et certaines, roulant le haut du corps en partie découvert, s'en souviendront pour les jours à venir en se badigeonnant désormais de crème solaire à l'indice XXL.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir                      Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Après avoir emprunté la très longue Amboy road longeant à perte de vue le Bristol Lake, nommé le désert blanc en raison du sel qui le recouvre, nous rejoignons la route 66 en direction de la ville fantôme d'Amboy, de sa poste en plein désert et du célèbre Roy's Motel Café lui faisant face.
Ouvert en 1938, alors que la ville (700 habitants) se trouvait en pleine activité grâce à sa gare ferroviaire, au trafic de la route 66 et à l’exploitation de chlorure dans les environs, il verra sa fréquentation diminuer aux fils des années et la ville disparaître petit à petit tuée par la construction, en 1972, de l'Interstate 40 et la disparition de la gare, les trains plus modernes n'ayant plus de raison de s'y arrêter.
Malgré tous ces revers, les propriétaires du Roy’s Motel Café tiendront bon jusqu’en 2000 dans une ville peuplée par 7 habitants ! Aujourd'hui la ville et son café sont devenus propriété d'Albert Okura, propriétaire de la chaîne de restaurants Juan Pollo, qui s'est fixé comme objectif de faire revivre l'endroit. Souhaitons-lui bon courage et que la force soit avec lui.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Alors que nous nous désaltérons à l'ombre du seul arbre à des kilomètres à la ronde, nous assistons au passage d'un convoi ferroviaire composé de quatre machines tractrices et de 120 wagons de marchandises (NDLR: nous les avons comptés). Et bizarrement, comme les vaches dans leur pré, nous ne nous lasserons pas de voir passer ce ruban interminable. Allez comprendre ?
Cliquez pour agrandir                      Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
En arrivant à Laughlin, notre étape du soir, nous entrons dans l'état du Nevada et faisons connaissance avec le fleuve Colorado qui coule... derrière notre hôtel. Nous y ferons quelques photos souvenir. Une belle journée, qui fut finalement la plus chaude de notre périple, se termine. Vivement demain.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 02      Retour sommaire      Suite page 04

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2014