Vigneux Moto Evasion
- L'Ouest Américain
-

- Du lundi 09 juin au jeudi 26 juin 2014 -


- Page 15 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Lundi 23 juin 2014 -

- San Francisco - Santa Cruz - Carmel-by-the-Sea - Big Sur - San Simeon - San Luis Obispo (Etat de Californie) -
427 km - Température maxi: 22° -

Cliquez pour agrandir07h30. Chargement des bagages et briefing effectués, nous quittons San Francisco pour rejoindre la California State Route 1. Appelée aussi Highway One, cette route longe la côte du Pacifique sur près de 900 km avec des parties accidentées impressionnantes de beauté qui en font, dit-on, la première route panoramique de Californie.
En attendant, c'est accompagné par le froid (8°) et la brume, rendant aux paysages des couleurs un peu glaciales, que nous effectuons notre première heure de route. Si une pause bienfaisante dans une station service bien achalandée en boissons chaudes nous réchauffera quelque peu, il nous faudra cependant encore attendre quelques dizaines de kilomètres et notre arrivée à Santa Cruz pour, enfin, sentir les chaudes caresses des rayons du soleil dans un ciel redevenu bleu. C'est aussi dans cette ville que nous ferons une pause gourmande dans l'excellente pâtisserie à l'enseigne d'Emily's.

      Cliquez pour agrandir 
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Nous suivons la HWY 1 depuis près de 200 km, avec une alternance de vue sur les falaises et les plages de sable, lorsque nous clignotons à droite pour rejoindre Carmel (Carmel-by-the-Sea en entier), petite station réputée et huppée de la côte californienne dont Clint Eastwood fut maire de 1986 à 1988 (NDLR : il y possède toujours une habitation, un bar-restaurant et un hôtel... entres autres).
Nous atteindrons sa grande plage de sable blanc en roulant dans des rues bordées de maisons aux jardins fleuris et entourées d'une végétation particulièrement luxuriante. Il faut dire que dans cette station balnéaire à l'authenticité ultra protégée, les coupes d’arbres sont interdites, tout comme les feux tricolores, les lampadaires, les enseignes lumineuses, les panneaux publicitaires et les échoppes à hot dogs. Pas de plaques avec noms de rues non plus et de numéros sur les maisons, les habitants retirant leur courrier à la poste. Surprenant tout cela.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Délaissant la magnifique plage aux arbres secs et torturés (où nous apercevrons pour la première fois de notre existence un vol de... pélicans !), nous longerons la côte en empruntant Scenic Road aux abords parsemés de villas de luxe à l'architecture parfois surprenante. Nous quitterons Carmel sans avoir pris le temps de visiter la Mission San Carlos Borroméo de Carmelo fondée par les Espagnols de l’ordre des Franciscains en 1770, et que l'on annonce comme l'une des plus belles de Californie. Tant pis.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Lorsque nous rejoignons l'HWY 1 la brume a fait son retour sur les hauteurs des Santa Lucia Mountains, ne gâchant en rien le plaisir de rouler à flanc de falaises entre mer et montagne. En fait, nous venons d'aborder Big Sur, partie de la route allant de Carmel à San Simeon sur environ 150km et renommée, à juste titre, pour ses lacets, sa côte sauvage et escarpée parsemée d'immenses plages de sable et ses magnifiques paysages mis en valeur, à l'infini, par un océan Pacifique à la couleur turquoise. Du grand spectacle.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Après une pause déjeuner très agréable au River Inn situé en bordure de l'HWY 1 et de la rivière Big Sur, nous continuerons notre périple en direction de San Simeon où nous attend une colonie... d'éléphants de mer. Protégés par une longue barrière de bois, nous pourrons les apercevoir à quelques mètres de distance nonchalamment étalés, nageoires en croix, sur le sable tels des adeptes de la bronzette. Les seules différences se résumant en une odeur bien moins agréable que celle de l'huile solaire et de beuglements stridents dépassants largement le nombre de décibels sortants des casques audio ou téléphones portables.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Notre étape du soir se fera à San Luis Obispo (SLO pour les locaux), ville située dans la vallée des Santa Lucia Mountains et nichée au cœur de vignobles qui font la réputation des vins californiens. Nous logerons à l'Apple Farm Inn, hôtel original et surprenant à la décoration style cottage anglais que nous apprécierons particulièrement. Et pour la première fois, nous y découvrirons une affiche nous souhaitant la bienvenue et un bon séjour. Belle marque d'attention.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 14/1      Retour sommaire      Suite page 16

Retour Accueil   Contact    Livre d'or

© Nibul 2014