Vigneux Moto Evasion
- L'Ouest Américain
-

- Du lundi 09 juin au jeudi 26 juin 2014 -


- Page 17 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mercredi 25 et jeudi 26 juin 2014 -

- Los Angeles - Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle - Vigneux-sur-Seine (France) -
- Température maxi: 28° -

Cliquez pour agrandirAutant hier nous avons beaucoup apprécié notre hôtel, autant ce matin, sans vouloir amplifier l'image du touriste français exigeant et râleur, nous en sommes un peu déçus. En effet, au delà de la surface ridicule de la piscine dont la photo ci-contre parle d'elle même, son ameublement à minima et son insonorisation défaillante en ont fait, pour nous, l'hébergement le plus décevant de notre circuit. Ce petit "coup de gueule" donné, nous lui trouverons le seul avantage d'être situé à proximité immédiate d'Hollywood Boulevard que nous avons décidé de parcourir ce matin, notre départ vers l'aéroport étant programmé pour 14h00.
Après un petit déjeuner pris au Starbucks voisin,
nous continuerons notre visite commencée hier soir par le centre commercial Hollywwod and Highland Center. Il est en effet impossible de le manquer avec sa fausse porte babylonienne et son patio sur lequel veillent deux immenses éléphants assis chacun au sommet d'une très haute colonne ouvragée. Un vrai décor de cinéma.

       Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
De la plus haute terrasse de ce centre commercial, nous apercevrons sur la colline à notre gauche le célèbre panneau "HOLLYWOOD" aux neuf lettres blanches de 14 mètres de haut. Installé en 1923 pour promouvoir un programme immobilier appelé "Hollywoodland", il est resté et devenu le symbole de l'industrie cinématographique américaine en perdant, en 1949, ses quatre dernières lettres.
En nous penchant un peu, nous aurons également de cette terrasse une vue plongeante sur le boulevard où se côtoie une ribambelle de sosies d'acteurs déguisés et de touristes foulant, tête basse, les trottoirs incrustés de centaines de dalles étoilées de couleur rose sur lesquelles figurent les noms de personnalités américaines. Très convoitées par ces dernières, elles rendent hommage à tous ceux et celles ayant contribué - ou contribuant - aux arts du spectacle au sens large. Une sorte de légion d'honneur à l'américaine en quelque sorte. Délaissant notre point haut, nous rejoindrons ce Walk of Fame (littéralement, la promenade de la célébrité), pour les découvrir à notre tour, la plus adulée restant sans conteste celle de Michaël Jackson.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Mais l'on ne peut se promener sur Hollywood Boulevard sans venir découvrir, sur l'exigu parvis vite encombré du Chinese Theatre, un parterre de plus de 200 dalles où figurent, incrustées, les empreintes de mains et de pieds, voire de pistolets, de grandes stars du cinéma. Nous y trouverons même les empreintes des pieds (palmés !) de Donald Duck, canard grincheux et colérique connu de tous les petits et grands enfants.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Délaissant un boulevard de plus en animé, nous déjeunerons, comme hier soir, au Mels Drive-In où nous retrouverons avec plaisir son ambiance et son décor des années "Happy Days", que nous avions déjà rencontrés dans un restaurant de Waterford en Irlande.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
14h00. L'heure est au départ. Après avoir remercié et salué Abel, nous prenons le chemin de l'aéroport de Los Angeles et du terminal Tom Bradley que nous atteindrons après quelques embarras de circulation. Mais le décollage de notre avion étant prévu à 18h35, nous aurons largement le temps de nous prêter aux formalités d'embarquement.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Jeudi 26 juin 2014. Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. 14h15. Voilà, c'est fini. Nous sommes de retour sur notre sol national. Nous manque simplement une valise, mais qui nous parviendra quelques jours plus tard, intacte et accompagnée d'un petit mot des douanes US nous indiquant sa fouille. Cet incident, mineur en soi, fait désormais partie des nombreux souvenirs rapportés de cette inoubliable escapade moto que nous venons de vivre dans l'Ouest Américain. Mais l'on ne peut conclure sans une pensée de remerciement pour... Christophe Colomb qui a pu rendre possible cette grande aventure que nous avons décidé de poursuivre en juillet 2015 en visitant l'Est Américain. Promis nous vous raconterons !
Fin
Retour page 16      Retour sommaire

Retour Accueil    Contact   Livre d'or

© Nibul 2014